Le stage de récupération de points permis

Toute infraction au code de la route est passible d’une sanction. Celle-ci peut prendre la forme d’un retrait de points, d’une suspension… Il est possible récupérer ses points perdus, en suivant un stage point permis. Zoom sur cette pratique très courante dans le monde des conducteurs, mais en vérité peu connue.

Comment déterminer le nombre de ses points restants ?

Le propriétaire d’un permis de conduire n’est pas toujours au courant du nombre réel de ses points restants. Pour connaître l’état réel de ce compte, il lui faudra s’en enquérir en se rendant auprès de la préfecture ou accéder en ligne au site de Télépoints. Pour s’y connecter, il faudra utiliser des identifiants qui auront été demandés au préalable à l’administration. Cette dernière vous les enverra par voie postale.

Demander fréquemment l’état de son solde, permettrait d’éviter d’avoir à faire face à une mauvaise surprise. D’autant plus qu’il est impossible de récupérer des points de solde nul avec en plus, un permis de conduire invalidé.

En quoi consiste le stage de récupération de points permis ?

Le stage de récupération de points permis

Le stage de récupération de points permis

Ce stage point permis est volontaire, mais il peut également être imposé par un juge. Le conducteur y sera en fait obligé s’il détient encore un permis de conduire probatoire, et qu’il a perdu au moins 3 de ses points. En suivant ce stage de sensibilisation, le conducteur peut prétendre à récupérer jusqu’à 4 points après la présentation d’une attestation de fin de stage. Rappelons que réussir à passer 3 ans sans infraction, permet de récupérer la totalité de ses points si un délai de bonne conduite de 6 mois permet d’en récupérer 1.

Il est à noter que ce stage de 2 jours ne peut être suivi qu’une fois par an. Si le stage que vous suivez accueille plus de 20 conducteurs dans une même salle ; alors, c’est que le centre n’est pas réglementaire.